Sketchnote ton cours

sketchnoting sketchnote cours de français fiche de révision
En élaborant la fiche outil Sketchnote de séquence, j’ai vite compris que cette façon graphique et synthétique d’organiser sa trace écrite avait de sérieux atouts et un fort potentiel. Il n’en fallait pas plus pour me donner envie de proposer aux élèves de sketchnoter ! C’est donc cette fois, une fiche outil à destination des élèves que je vous propose ici. Une fiche méthode qui je l’espère saura, dans le plus pur esprit du sketchnote, les aider à construire leur trace de A à Z. Testée et validée par mon équipe de 3eme, je vous détaille aussi les dessous de notre travail sur la prise de notes et vous explique comment et pourquoi nous avons sketchnoter. 

Concevoir dans son intégralité une trace efficace, synthétique, graphique et organisée, tels étaient mes objectifs en proposant à mes troisièmes de sketchnoter leur cours. Avec en prime, l’idée bien sûr d’y prendre du plaisir. Mais sketchnoter pour skechnoter n’aurait pas eu, selon moi, beaucoup de sens, il me fallait donc transformer l’opération en un véritable outil méthodologique que les élèves pourraient ensuite s’approprier. Associée à un travail sur la prise de notes, l’étape sketchnote est donc intervenue chez moi en fin d’activité. En collège, il m’a en effet semblé plus judicieux de le proposer, à l’image de la fiche de révision, comme une trace récapitulative complémentaire du cours que comme un préalable. 

sketchnote ton cours

Notre séance en classe et notre travail sur la prise de notes.

Comme chaque année j’ai proposé à mes troisièmes, un cours de français au format lycée. L’objectif ? S’initier à la prise de notes en se jetant dans le bain. Les collègues de lycée me pardonneront sans doute le format un peu caricatural de ma séance, mais travail sur la prise de notes oblige, j’ai procédé à un cours magistral de plus d’une heure sur l’autobiographie. Sans titre, sans numérotation, sans annonce de plan (c’est volontaire), j’ai déroulé un cours entier, sans rien noter au tableau. La seule consigne donnée aux 3eme : notez ce que vous jugez important. Détail important (et qui a servi à les rassurer) dès le début, je leur ai confirmé qu’ils et elles auraient à un moment accès au cours dans son intégralité.

séance sur la prise de notes en collège

Un exercice difficile.

Rapidement, les élèves sont confrontés à de nombreuses difficultés  : écouter et écrire, trier, retenir, suivre le rythme, rester concentré.e, reformuler, organiser, se détacher du mot à mot … Pas facile en troisième, effectivement. Alors dans un premier temps, ils et elles notent au mieux, instinctivement.

Difficulté supplémentaire, ma classe de troisième étant d’un bon niveau, j’ai volontairement ajouté à mon cours des digressions et de nombreux exemples. Pour travailler l’art de faire le tri, pour développer le réflexe d’abandonner certaines informations au profit d’autres jugées plus importantes, il n’y a pas mieux ! Les plus à l’aise comprennent d’ailleurs assez vite que ces digressions sont autant de respirations possibles pour achever sa trace ou souffler un peu. Pour les autres, l’analyse de leur prise de notes mettra ce point en évidence. 

sketchnote cours la bande à baudelaire

Une fois le cours magistral terminé, un rapide debrifing permet un premier échange de techniques : noter au crayon de papier, abréger, repérer les mots clés, faire attention aux choses que le prof répète plusieurs fois, même différemment, utiliser des numéros, des tirets etc … Rapidement, les élèves en viennent à la conclusion que de toute façon le cours devra être retravaillé. C’est très pratique, parce que c’est exactement la deuxième étape à leur proposer ! 

Retravailler sa prise de notes en classe.

Comme promis, mes élèves ont ensuite eu accès à la leçon. Etape ô combien rassurante pour un 3eme poussé dans le grand bain de la prise de notes. Mais, pas question de leur fournir la réconfortante photocopie avec laquelle ils et elles pourraient tout réviser en vue de leur contrôle de connaissances. J’ai préféré faire appel à leur mémoire et pour cela j’ai épinglé plusieurs mêmes versions du cours sur les murs de la salle, j’ai ensuite reparti les élèves en autant de groupes. Pendant 20 min, chaque groupe avait la possibilité d’envoyer un élève lire le cours afin d’aller récupérer de mémoire une information manquante. Se mettent alors en place au sein des groupes des stratégies coopératives intéressantes : mise en commun intelligente des traces écrites, élève désigné.e pour la collecte d’informations, relais de rapporteurs…. Au terme des 20 minutes, les traces écrites de chacun ont été jugées complètes. Place donc au travail à la maison ! 

Retravailler le cours à la maison.

Etape essentielle (surtout en vue du lycée) j’ai demandé aux élèves de reprendre leur prise de notes chez eux. Les objectifs : être capable de la lire et de la comprendre  / l’organiser / la compléter si besoin. Pour ce dernier point, les élèves avaient deux possibilités : comparer sa trace avec celles de camarades et utiliser le cours sur l’autobiographie dans leur manuel (cours que j’avais intégré à mon cours magistral). Une fois leur prise de notes relue, revue et complétée, ne restait plus qu’à l’apprendre pour le contrôle de connaissances programmé. Et surtout, vous l’attendiez : le sketchnoter !

Sketchnoter pour apprendre et réviser.

Armé.e.s de leur fiche méthode, j’ai proposé aux élèves de concevoir une dernière version de leur trace écrite sous forme de sketchnote. Pour cette première expérience, je leur ai bien sûr demandé de le construire avec le cours, car il est pour moi difficile d’élaborer un tel support de mémoire. Relire, organiser, illustrer, manipuler … les avantages d’une reformulation du cours sous forme de sketchnote sont donc assez nombreux :

  • Les élèves y passent déjà du temps et c’est là un facteur essentiel. Pour ceux qui intégreront une seconde GT à la rentrée prochaine, la charge de travail à la maison va grandement évoluer et comprendre dès à présent que le temps est un investissement et un ingrédient de la réussite, n’est à mon sens, pas une mauvaise chose. (Quand ce temps de travail est efficace bien sûr, mais je ne m’attarde pas, c’est là un autre sujet). 
  • Ils et elles manipulent donc leur trace qui se retravaille, s’apprend aussi lors de cette étape de construction, c’est tout l’intérêt du sketchnote. 
  • L’exercice leur permet de travailler de nombreux points : esprit de synthèse, organisation, formulation de titres, élaboration d’éléments graphiques efficaces et pas seulement décoratifs, travail du soin, de la calligraphie, mémoire visuelle …
  • C’est une fiche de révisons personnelle, plaisante à laquelle les élèves tiennent et qu’ils souhaitent conserver. Je formule même le secret espoir qu’ils en fabriquent d’eux mêmes en vue du Brevet. 

sketchnoting sketchnote cours de français fiches outils

prendre des notes en collège sketchnote fiche de révison

Evaluer ?

Concernant le travail sur la prise de notes, les élèves étaient avertis dès le début que l’exercice s’achèverait par un contrôle de connaissances. Ils ont donc pour la quasi-totalité joué le jeu de la reprise à la maison. Pour le Sketchnote, pas facile pour une première expérience d’attribuer une note à un tel travail. Mais l’exercice demandait un tel investissement que je ne me voyais pas ne pas récompenser les efforts de chacun. Les 3eme ont donc rendu leur sketchnote en même temps que le contrôle et j’ai attribué jusqu’à +2 points bonus sur l’évaluation pour les sketchnotes complets et esthétiques. 

fiche outils à télécharger prise de notes visuelles

prendre des notes en cours sketchnoter sketchnote

Bien sûr, le document que je vous propose ici, reste une approche personnelle de l’exercice et ne constitue pas une méthode à part entière. Pour vous initier ou travailler la technique, n’hésitez pas à vous procurer quelques ouvrages méthodologiques.

Télécharger le document 

En ce qui concerne le document ou les créations de vos élèves, n’hésitez pas non plus à partager vos photos, à poser vos questions ou à me dire ce que vous en pensez ici et sur Instagram

A très bientôt ! 

Céline. 

la bande à Baudelaire-blog-école-français